LE DEVELOPPEMENT DURABLE au cœur de notre cabinet dentaire

« Si chaque personne sur Terre atteignait le standard matériel d’un européen, il nous faudrait deux planètes »

William Rees, concepteur de l’empreinte écologique.

- Légende du colibri  -
Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! "
Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."

racontée par Pierre Rabhi, agroécologiste.

Nous avons besoin aujourd’hui de rassembler sous un même toit l’écologie, l’économie et l’humanisme. La société doit devenir « écomaniste ».

Bertrand PICCARD, psychiatre et aéronaute (Breitling Orbiter, Solar Impulse).

 

L'objectif du développement durable est de concevoir, créer ou imaginer des projets qui concilient trois aspects fondamentaux d’une activité :

L'ÉCONOMIE, LE SOCIAL ET L'ÉCOLOGIE

L’économie

L’économie est un pilier qui occupe une place prédominante dans la société de consommation actuelle. Le développement durable implique la modification des modes de production et de consommation pour que la croissance économique ne se fasse pas au détriment de l’environnement et du social. En clair arrêtons de produire plus et de consommer plus, mais apprenons à produire mieux et à consommer mieux.

Le social


Promouvoir une avancée sociale c’est :
Lutter contre les mauvaises conditions de travail.
Améliorer la formation des salariés.
Prévenir les risques et maladies professionnelles : les former aux bons gestes et postures, éliminer l’usage de tout produit dangereux pour la santé de l’équipe et des patients.
Tendre vers un projet en faveur du bien commun.

 

L’écologie


Il s’agit du pilier le plus connu. Le développement durable est souvent réduit à tort à cette seule dimension environnementale.
L’objectif de ce pilier est de bannir les comportements humains nuisibles pour la planète, à court ou à long terme.
Cette détermination fait suite à une déduction simple, vraie, mais souvent oubliée : toute action dangereuse pour la planète le sera aussi un jour pour l’homme.

 

Nos 10 engagements en matière d’écologie

1.  Une volonté de toujours soigner à long terme

 On parle de réhabilitation globale lorsque les soins sont réalisés en prenant en compte toutes les dents et leurs fonctions, et pas seulement une dent unique. Avoir une vision générale, et traiter la bouche dans son ensemble, est la meilleure façon d’offrir des soins de qualité et durables.


2. Développer davantage une politique de prévention et de maintenance
Eviter aux patients de tomber malade est déjà une manière de soigner.
Proposer aux patients un suivi régulier de leurs soins car la maintenance est indispensable pour une bonne santé à long terme.


3. Une organisation particulière de notre agenda

 Nous planifions étape par étape les soins à effectuer, et nous faisons en sorte de les regrouper dans des séances de longue durée.

 Lorsque une anesthésie locale est réalisée, sa durée d’action est exploitée au mieux. On utilise alors moins de produits anesthésiants, ce qui est bénéfique pour le patient comme pour l’environnement.
 
 Pendant une séance longue, plus de soins sont réalisés. Cela réduit le nombre de rendez-vous, avec plusieurs impacts positifs. Par exemple, le nombre de déplacements du patient est diminué: économie de frais de transport, baisse de leur impact écologique. Ou encore, le nombre de stérilisations d’instruments est également réduit: baisse de la consommation de produits, fournitures et énergie (machines utilisées, comme le stérilisateur).


4. « e-attitude », ou exploitation des possibilités informatiques actuelles

Utiliser et jeter le moins de papiers possible.
Numériser progressivement l’ensemble des pièces des dossiers patients: questionnaires médicaux, radiographies, bons de livraisons des techniciens, etc.
Communiquer préférentiellement par courriel avec les correspondants.
Demander des factures électroniques aux fournisseurs.
Dématérialiser l’administratif.


5. Economiser l’énergie

Privilégier l’éclairage LED, moins gourmand en énergie et plus durable dans le temps.
Eteindre tous les équipements de soin tous les soirs.
Installer des détecteurs de présence dans les pièces utilisées de façon intermittente (toilettes, salon d’attente, bureau).
Choisir des équipements peu énergivores (électroménager et matériel informatique catégorie A ou A+).
Dans les parties communes, régler le chauffage sur 20°, la climatisation 4° au-dessous de la température extérieure sans descendre sous 26°C.
Couper le chauffage et la climatisation à l’ouverture des fenêtres.



6. Préserver l’eau

Installer des robinets à détecteur.
Installer des réducteurs de pression au niveau des robinets, et des chasses d’eau double flux.
Ne plus proposer d’amalgame au mercure.
Installer un appareil qui filtre les particules libérées lors de la dépose des amalgames en vue de leur récupération et leur retraitement, au lieu de les laisser polluer les eaux usées.
Utiliser des solutions hydroalcooliques pour le nettoyage des mains.
Produire au cabinet l’eau déminéralisée nécessaire au fonctionnement de certaines machines, comme le stérilisateur, au lieu de la faire venir en bidons.
Choisir des produits de nettoyage et des désinfectants inoffensifs pour le cycle de l’eau.
Prendre des radiographies numériques, qui éliminent le recours aux produits chimiques toxiques.


7. Diminuer la production de déchets

Trier les déchets, en adéquation avec les infrastructures locales.
Réduire au maximum l’usage de produits à usage unique.


8.  Sensibiliser les patients
Se déplacer avec l’impact écologique le plus faible possible:
Privilégier les transports en commun (www.tpg.ch) ou le vélo (http://ge.ch/transports/se-deplacer-geneve/velo/se-deplacer-velo-suivez-la-piste)
Appliquer les principes d’éco-conduite (www.ecodrive.ch/fr/)
Trier les déchets dans la salle d’attente.
Maitriser la consommation d’eau pendant le brossage.


9.  Utiliser des produits d’entretien bio pour le ménage du cabinet

10. Acheter responsable

Grouper au maximum les commandes.
Faire appel à des fournisseurs qui proposent des produits et des services respectueux de l’environnement.
Privilégier la commande de produits sans ou avec moins d’emballage.
Utiliser des matériels stérilisables plutôt que jetables.
Pour l’administratif, commander des produits recyclés et recyclables.